– 1h de conseil offerte –

Le parfum de l'émotion

Chaque jour, 20 000 litres d’air passent à travers le nez emportant avec eux des molécules chimiques provoquant la perception des odeurs. L’odorat est le sens le plus primitif dans l’évolution des espèces et reste dominant pour la majorité des animaux. Pourtant, chez l’Homme, ce sens est devenu de moins en moins présent laissant place à la vue et l’ouïe comme sens premiers. L’odorat a pour but de nous informer de ce qui est bon ou dangereux pour notre santé, stimuler l’appétit et participe à la sensation de plaisir.

Les neurones réceptionnent les molécules chimiques

Environ 10% de l’intérieur du nez, soit 2 cm2, sont tapissés par la muqueuse olfactive constituée de neurones qui réceptionnent les molécules chimiques arrivant par les narines ou par la bouche. Chaque neurone ne porte qu’une seule variété de récepteurs qui va s’activer de manière différente en fonction des molécules odorantes qu’il respire. Environ 400 variétés de récepteurs existent chez l’Homme.

Les bulbes olfactifs permettent la distinction et la mémorisation des odeurs

Les neurones olfactifs captent par réaction chimique les molécules et transmettent les informations obtenues par influx nerveux aux deux bulbes olfactifs. Ces petites structures permettent de distinguer les différentes molécules odorantes et de les mémoriser. Des bulbes olfactifs, les informations sont analysées par le cortex olfactif qui permet la sensation consciente de l’odeur.

Les émotions ont une place importante dans la perception des odeurs

Les émotions ont une place importante dans la perception des odeurs. Les fragrances d’un parfum sont senties de manières différentes par chacun selon ses souvenirs olfactifs. Pourtant, sur un plan physiologique nous sommes tous identiques. Chaque personne constitue tout au long de sa vie un immense répertoire olfactif dans lequel il puisera sans cesse. En commençant par l’odeur de sa mère à la naissance, puis l’odeur de son doudou, du gâteau qui sort du four, de la forêt, des fleurs, de la maison, de l’amoureux… Il suffit de sentir l’odeur pour être à nouveau submergé par l’émotion qui lui est liée.

Il est complexe de mettre un mot sur une odeur.

Il est parfois complexe de mettre un mot sur une odeur. Bien qu’une rose soit relativement facile à décrire visuellement, son parfum est difficile à exprimer. Cela s’explique par le fait que les voies de l’olfaction ne sont pas connectées avec les centres du langage . Cependant, une odeur (ou un goût) conduit à des sensations qui ont plus de chance d’être mémorisées étant donné qu’elles sont reliées directement à l’amygdale, partie du cerveau provoquant les émotions.

Quand le parfum se mêle à la musique

Les odeurs ont un impact puissant sur les émotions tout comme la musique. En décembre dernier, Yann Falquerho et moi-même avons eu pour projet ambitieux la création d’un moment unique qui marque la mémoire. Nous avons mis en parfum le Messie d’Haendel du célèbre chef d’orchestre Hervé Niquet à la Chapelle Royale de Versailles. Deux fragrances créées spécialement pour l’occasion ont été diffusées en accord avec la musique à deux moments forts du concert. Une expérience sensorielle hors norme en accord avec l’orchestre, son meneur et le décor.

concert spirituel

Cet article vous a plu ? Vous pouvez vous abonner pour recevoir les articles par mail.

S'abonner