– 1h de conseil offerte –

Je crée les images que je vois.

La vue est le sens principal de l’homme, 70 % des informations perçues sur le monde extérieur passent par les yeux. Pour faire parvenir des images au cerveau, l’œil capte et traite des rayons lumineux. La lumière envoyée par un objet entre par la cornée et vient se projeter à l’envers sur la rétine, où se trouve environ 130 millions de photorécepteurs : des cônes et des bâtonnets. Notre perception de la couleur est due au nombre de types de cônes, rouge vert et bleu chez l’homme. Ces trois types de cônes permettent de voir seulement une partie des couleurs, certaines espèces réceptionnent plus de couleurs, comme la crevette-mante (12 types de cônes), et d’autres moins de couleurs, comme le chien (2 types de cônes). Les photorécepteurs analysent la lumière et la couleur reçue et les transforment en signaux électrochimiques pour les envoyer au cerveau via le nerf optique.

Nos yeux envoient jusqu’à deux milliards d’informations par seconde.

Le cortex visuel constitue près d’un tiers du cerveau, nos yeux sont capables de lui envoyer jusqu’à deux milliards d’informations par seconde. Seulement un milliard de plus sont envoyés au cerveau par l’ensemble du reste du corps.

Ce que nous voyons est une construction de notre cerveau.

Lors de cette transmission de l’œil au cerveau la scène visuelle est complètement décomposée. La scène est reconstruite au niveau cérébral, en fonction des différentes informations analysées. Ce que nous voyons est donc une construction de notre cerveau et non une stricte photographie du monde extérieur que nos yeux auraient prise.

De plus, les capacités visuelles étant propres à chacun, l’information est captée par l’œil différemment selon ses particularités physiques. Les daltoniens, les personnes atteintes de myopie, d’astigmatisme, voire de cécité ont leurs capacités visuelles modifiées. Par conséquent, les informations sont déjà variables avant d’arriver au cerveau.

Certains aveugles voient sans en être conscient.

Un phénomène étrange existe chez certaines personnes aveugles dû à une lésion d’une partie du cortex visuelle : la vision aveugle. Alors qu’aucune image consciente n’est vue par ces personnes, ils ont la capacité de « sentir » la localisation ou la configuration d’objets. Ce phénomène résulte d'un flux d'informations qui, sans passer dans la zone provoquant la sensation de vision, arrive par des voies secondaires jusqu’à la partie la plus ancienne de notre cerveau. Héritée d'un lointain ancêtre reptilien et demeuré en l'état, celle-ci fonctionne par réflexe, de manière inconsciente afin d’alerter d’un éventuel danger.

À chaque article, je créerai spécialement une illustration. En moyenne, vous y porterez votre attention pendant 1 seconde. Avez-vous bien observée celle ci-dessus ? Qu’en avez-vous retenu ? Vous feriez peut-être mieux de la regarder plus intensément, vous pourriez être surpris. Pensez-y la prochaine fois !

Cet article vous a plu ? Vous pouvez vous abonner pour recevoir les articles par mail.

S'abonner